Catégorie : Actu

L’actualité concernant la décoration : les nouveautés, les nouvelles collections, … Tout ce qu’il faut voir, savoir et suivre.

Style industriel très en vogue

style industriel casier Style industriel très en vogue

Savoir donner un côté atelier à son intérieur sans se ruiner. Et bien c’est possible grâce au style industriel qui vous offre un large choix de possibilité peu couteuses.

Indémodable et ancien, le style industriel permet de donner une seconde vie à des meubles de bureau délaissés. Plus c’est vieux, plus c’est beau. En effet, il se caractérise par un mobilier marqués par le temps. Ils mêlent le métal et le bois. La meilleure image que je puisse donner est le casier américain.
Mais pour ceux qui ne parviennent pas à trouver la perle rare. Vous pouvez toujours utiliser l’huile de coude !!
Un vieux pépère que vous avez sauvé in extrémiste des poubelles, de la peinture effet rouille. Et hop le tour est joué ! La seconde solution c’est le magnifique casier de chez notre géant suédois préféré. D’un montant de 99 euros, il saura ravir votre pièce. Personnellement, j’ai opté pour cette alternative. Je l’ai choisi bleu pour plus d’originalité…

Sinon, vous pouvez craquer pour un casier industriel et ancien sur les sites de ventes d’occasion comme Leboncoin ou Ebay. Mais, faîtes attention au prix et à l’état du meuble, car ces meubles en acier sont fragiles. La rouille et l’oxydation peuvent les fragiliser et sont parfois irrécupérable. D’un autre côté, vous pouvez tomber sur une véritable perle rare à un bon prix. Après, si vous êtes patient, vous pouvez rechercher un meuble industriel dans une brocante. A vous de rechercher les brocantes autour de vous et d’avoir le courage de vous lever tôt. Il y a peu de temps, j’ai testé les brocantes à domicile et franchement, on fait de vraies bonnes affaires et de bonnes rencontres. Surtout que la plupart du temps, ce genre d’évènement résulte d’un décès, autrement dit des trésors vintages se cachent peut-être dans la maison du voisin.

Le DIY de la peinture effet rouille par ici .

Viviane Georget

Designer Charles Eames , un génie du design

Designer Charles Eames
Photo : Charles Eames Office

Designer Charles Eames , un génie du design

Le designer Charles Eames est une des figures les plus importantes du design. A travers diverses collaboration et plus d’une vingtaine de réalisations, il raconte son histoire. Une histoire qui montre les grandes lignes de sa pâte d’artiste. Une marque bien à lui qui prouve qu’il est incontestablement un génie du mobilier.

Né à Saint-Louis dans le Missouri en 1907, le designer Charles Eames n’imagine pas encore ce qu’il va faire de ses mains. Mais, fasciné par la profession de son oncle, William S. Eames. Ce dernier est architecte et ne se doute pas que ses croquis vont faire de son neveu un des grand Monsieur du design. De plus en plus amoureux de cet univers, Charles intègre l’Université de Washington et y étudie l’architecture et la mécanique pendant deux ans. Mais, curieux de comprendre le monde qui l’entoure il interrompt son parcours universitaire pour visiter l’Europe en 1930. La tête rempli de saveurs et de souvenirs, il reprend ses études en 1938 au sein de l’Académie des Arts de Cranbrook dans le Michigan. Ce nouveau lieu lui donne une opportunité incroyable, devenir professeur de design industriel. Cet emploi lui permet de rencontrer Kaiser, sa future épouse. Elle est à ce moment son assistante mais, elle deviendra son acolyte.

Le designer Charles Eames franchit une nouvelle étape de sa vie. Il s’installe en Californie avec son épouse, Ray Eames. Ils ne se doutent pas que le succès vient à eux peu à peu. Et ceux grâce à leur complicité. La passion et l’amour qui les lient sont les deux éléments qui dictent la réussite de cet incroyable designer. Ils travaillent tous deux pour MGM, ils doivent créer des décors pour la marine. Ce nouvel emploi les amène à vivre de leur passion. Pour ce faire, ils lancent leur société. Les débuts de cette collaboration ne sont pas fructueux. Mais, en 1946, grâce au rachat des droits de distribution par Herman Miller, le succès leur sourit.

Très vite, le choix des matériaux, les grand axes sont trouvés. Le couple Eames bouillonne d’idées et possède une telle envie que cela va les porter jusqu’au sommet. Les notions d’ingénierie, d’architecture et de moulure que possède Charles s’associent à la douceur et à aux connaissances en terme de peinture de Ray. Ce duo va donner vie à des réalisation hors normes.Le contreplaqué fut leur principal matériel. Tout leur travail se concentre sur son développement et sa manipulation. Leur plus grand succès est la Eames Lounge Chair, une création de 1956. Une des chaises les plus vendues dans le monde. Leur succès s’étant à d’autres domaines comme la peinture, photographie et cinéma.
Mais, la grande particularité des Eames reste leur volonté de simplifier la fabrication de leurs meubles. De cette manière, la production en masse est rapide et moins onéreuse. De cette manière, les pièces de ce designer de renom son plus accessibles que celles d’autres designers. Le designer Charles Eames meurt en 1978 à l’âge de 71 ans. Il est considéré comme une des figures du XXe siècle les plus influentes du design. Ce grand nom du design n’est plus de ce monde, mais il laisse derrière lui plus d’une vingtaine de créations qui font encore trembler  les codes de l’esthétique.

Voici une frise dipity regroupant les plus grandes créations de ce génie.

Viviane Georget

Salon du savoir-faire et de la création

 

Salon du savoir faire et de la créations
Photo : L’atelier d’Emma

Salon du savoir-faire et de la création

Salon numéro un des loisirs créatifs depuis 1996, le salon du savoir-faire et de la création rassemble des milliers de passionnés chaque année.

En partenariat avec le groupe Marie Claire, Création & Savoir-Faire regroupe plus de 300  exposants et 450 ateliers et animations en tout genre. Véritable évènement pour les passionnés de travaux manuels, le salon est un des seuls qui voue un véritable culte aux loisirs créatifs.

Après avoir entendu des louanges de cet événement à ne pas manquer, j’ai décidé de partir à la découverte des stands. Mais ce qui m’a véritablement donné l’envie d’y aller c’est l’article du 20 minutes. Ce dernier faisait référence au phénomène du DIYDo it Yourself  ) et en véritable férue de ce mouvement, je ne pouvais pas louper ça.

Puis, avec un prix d’entrée raisonnable, aux alentours des 10 euros, tout  était réuni pour me convaincre. Dés l’entrée nous sommes dans l’ambiance de la création. En effet, à peine les guichets de la billetterie franchis, les stands vous ouvrent les bras. En plus d’être variés et fortement intéressants, ils sont bien remplis et la présentation soignée. Les vendeurs restent souriants QUOI QU’IL ARRIVE. Les démonstrations sont simplissimes et passionnantes.

De plus, pour le plus grand bonheur des gourmands, une partie de l’établissement est réservé aux ateliers gourmandises. Ou plutôt c’était le Salon Saveurs. Au programme dégustation, découverte et surprises. J’avoue avoir été conquise par cette partie de l’exposition. Un moment de plaisir qu’on ne néglige pas. Surtout que nos sens sont tout de suite mis en éveil devant les petites merveilles exposées derrière les vitrines. Par merveilles, j’entends bien sûr cupcakes, chocolats et autres friandises.

Seul petit bémol, les points de restauration sont rares et chers. Je trouve que pour un salon d’une telle ampleur, avoir deux stands Paul et trois stands de cuisine beaucoup trop coûteux, c’est peu. Si notre compte en banque n’est pas gonflé, on est voué à manger des sandwiches. En plus, les chaises et les tables sont quasiment introuvables. La seconde chose que je reproche à ce salon c’est le fait qu’il n’y ai presque pas de stands dédiés à la décoration. Ça grouille de tissus et de bijoux mais les luminaires et les meubles sont peu présents. Autrement, l’organisation est irréprochable et l’ambiance aussi.

Parmi mes coups de coeur je compte deux exposants. Le premier c’est Les ateliers de Mimi, le stand était très bien agencé, les prix raisonnables et les vendeuses très agréables. Un espace merveilleux pour les adeptes du Scrapbooking. Le second exposant est également un exposant qui exprime son amour pour le scrapbooking. C’est Craft Origine. J’ai particulièrement aimé leur esprit épuré et leurs masking-tape.

J’ai fait le plein d’idées et je suis repartie chez moi les bras chargés d’achats de toutes sortes. On ne sait plus où poser les yeux et notre créativité est décuplée face à ses exposants qui vous mettent des bibelots attrayants sous les yeux.  Bibelots qui deviennent très vite de véritable joujoux sous vos mains.

Viviane GEORGET

Déco scandinave pour une touche nordique

Déco scandinave
Photo : Bloglovin.com

Déco scandinave pour une touche nordique

Une déco nordique dans votre maison, ça vous dit ? De nouveau tendance, le style scandinave s’installe dans nos intérieurs.

L’hiver arrive et emmène avec lui son froid glacial. Aucun moyen de se réchauffer durant cette période hivernale. Et pourtant, la déco prend des allures réconfortantes grâce au nouveau phénomène scandinave.

La déco scandinave ne possède pas de grandes lignes, il est fluide et universel. De plus en plus célèbre grâce au grand vendeur de meuble suédois, Ikea. Il permet une logique parfois oubliée des designers. Je parle évidemment des soucis liés à l’économie. Il permet la récupération d’anciens meubles, des vieux tissus de Belle Maman. Caractérisé par ses couleurs froides, on le réconforte avec le motif floral ou animal. Il convient tout aussi bien aux appartements qu’aux grands intérieurs.

Les codes qui dictent cette tendance sont le bois, le blanc et la fourrure. Les plus ambitieux l’associeront aux motifs graphiques, très en vogue en ce moment. Mais, idéalement prévu pour affronter le froid, il revient sur des origines qui peuvent être comparés aux allures canadiennes : la cheminée, les fourrures et les trophées de chasse. Lumineux et chaleureux, il permet d’apporter du confort lorsque la température baisse.

Considéré comme un véritable cocktail de recette, il prône une allure chic et à la fois grossière. Son caractère en demi-teinte permet aux fous d’architecture et de design de jouer avec les textures et de créer quelques alliances impensables.
Il existe deux bonnes adresses où vous trouverez cette «pâte» nordique. Tout d’abord, le blog d’Anna G, originaire de Suède (pays d’origine de notre style «chouchou» du mois), elle maîtrise à la perfection l’allure scandinave. Son univers est en lui-même, une véritable encyclopédie qui permet de découvrir comment manier les genres. Une notice parfaite pour obtenir une touche venue des pays froids qui vous fera frissonner.

En seconde position et surtout en guise de rendez-vous shopping, je met en avant un véritable coup de cœur. Il s’agit de la boutique Cocktail Scandinave. Même si le titre est transparent je m’attarde quelques peu sur le sujet. Plus qu’une bonne découverte, une véritable invitation au voyage. Ce lieu va vous transporter dans un milieu septentrional, entre matériaux naturels et douceur.

Viviane GEORGET